La carte cadeau E.Leclerc…. à offrir sans attendre !
Contactez-nous au 05 61 17 35 32 ou en remplissant la demande ci-dessous.

Cette offre vous intéresse ?

Pour obtenir gratuitement des infos sur cette offre, il suffit de renseigner votre adresse email :

Envoyer à ami
Le portail des comités d'entreprise : www.officielce.com Droit individuel à la formation Chaque année l'employeur doit informer les salariés par écrit du total de leurs droits acquis au titre du DIF (Droit individuel à la formation). Pour mettre en œuvre cette formation, le salarié doit prendre l'initiative de demander à son employeur son accord sur le choix de l'action de formation. L'employeur dispose d'un mois pour accepter ou refuser la proposition du salarié ; à défaut de réponse dans ce délai, le salarié est en présence d'une décision implicite d'acceptation de son employeur et ce, dans les termes de la demande. Le DIF (Droit individuel à la formation) doit normalement faire l'objet d'un accord écrit (sauf décision implicite d'acceptation). La formation se déroule en principe en dehors du temps de travail (sauf accord collectif ou convention, voire accord direct entre le salarié et son employeur). Les heures de formation réalisées durant le temps de travail ouvrent droit au versement du salaire; celles réalisées en dehors du temps de travail ouvrent droit au versement d'une allocation de formation égale au nombre d'heures utilisées hors temps de travail X 50 % du taux horaire net moyen Le salarié peut renouveler sa demande autant de fois qu'il le souhaite. Toutefois, en cas de désaccord persistant sur deux exercices civils consécutifs, le salarié peut demander à l'OPACIF dont relève l'entreprise de prendre en charge la formation ; la formation se déroulera alors dans le cadre d'un CIF (Congés individuel de formation).

 

 
Cette offre vous intéresse ?


Pour obtenir gratuitement des infos sur cette offre, il suffit de renseigner votre adresse email :
 

Votre email :

Créer un compte